Résultats : J-5 | J-4 | J-3 | J-2 | J-1

Abdelaziz BARRADA

Titi d'Or 2007

Fiche d'identité
Abdelaziz BARRADA
  • Nationalité : Française / Marocaine
  • Age :27 ans
  • Né le : 19 juin 1989 à Provins (77)
  • Taille :1.79 m
  • Poids :73 kg
  • Poste :Milieu
  • Club actuel :Al Nasr Dubaï
  • Numéro :10

Biographie

Abdelaziz Barrada a reçu le premier Titi d’Or de l’histoire en 2007. Le milieu de terrain passé par le centre de formation du Paris Saint-Germain arbore aujourd’hui le maillot numéro 27 de l’Olympique de Marseille.

Né le 19 juin 1989 à Provins, de nationalité Marocaine, Abdelaziz Barrada joue durant une saison à l’US Sénart-Moissy en 2006, avant de rejoindre le Paris Saint-Germain à l’âge de 18 ans pour y effectuer une grande partie de sa formation de footballeur en évoluant avec l’équipe B du club.

A l’été 2010, il rejoint Getafe CF où il intègre l’équipe réserve. En mars 2011, le club espagnol lui fait signer un contrat professionnel de trois ans.

C'est le 28 août 2011, Abdelaziz fait ses débuts en Liga contre Levente UD où il joue 60 minutes.
Le 6 novembre 2011, il marque son premier but avec Getafe sur un coup franc à la 40ème minute du match contre l’Atlético Madrid (victoire 3-2).
Il sera élu du meilleur ex-titi de l'année en 2011.

Le 26 août 2012, il joue son premier match de la nouvelle saison de Liga contre le Real Madrid (victoire 2-1). Il joue
85 minutes du match, délivre la passe décisive du but de l'égalisation et marque le but de la victoire.
Lors des deux saisons avec Getafe CF, Abdelaziz marque 14 buts en 89 matchs.

Pour la saison 2013-2014, il part rejoindre la formation des émirats de Al-Kazira Club, alors que son profil intéresse les plus grand clubs européens. La saison réalisée par le jeune joueur marocain est phénoménale. Les statistiques parlent d'elles mêmes : 22 matchs disputés en championnat, quatre buts inscrits en huit matchs soit un but tous les deux matchs.

Après cette expérience d'un an aux Emirats Arabes Unis, Abdelaziz Barrada décide de retourner en Europe. Il signe en Ligue 1, le 13 août 2014 avec l'Olympique de Marseille. Il marque son premier but sous le maillot phocéen le 29 août dernier contre l'OGC Nice, une minute après son entrée en jeu sur une passe de Romain Alessandrini.
Abdelaziz retrouve son club formateur le 9 novembre 2014 au Parc des Prince. Il est rentré en jeux à la 76ème minutes en remplacement de Marion Lemina (défaite 2-0).

Abdelaziz Barrada et la sélection nationale du Maroc

Le 26 novembre 2011, lors d’un match comptant pour le Championnat d’Afrique des Nations des moins de 23 ans qui oppose le Maroc et le Nigéria, il marque son premier but avec le maillot Marocain sur les épaules. Le match se fini sur score final (1-0) en faveur du Maroc. Abdelaziz Barrada est élu homme du match !

Sa première avec la sélection avec l'équipe nationale A, surnommée « Les Lions de l’Atlas », a lieu lors d'un match amical le 19 février 2012 contre le Burkina Faso. Il donne la passe décisive sur le deuxième but du match qui se termine sur le score de 2-0.

En été 2012, Abdelaziz fait partie de la Sélection du Maroc qui dispute les Jeux Olympiques de Londres. Il joue le premier match des poules qualificatives contre le Honduras (2-2). Il y inscrit le premier but et délivre la passe décisive sur le but de l’égalisation.
Lors du second match contre le Japon, le Maroc perd 1-0. Titulaire lors de ce match et auteur d’une excellente prestation, il concède sa première défaite avec l’équipe nationale.
Titulaire pour le dernier match de la phase de poule face à l’Espagne (0-0), il est une nouvelle fois auteur d’une excellente performance mais le Maroc se fait éliminer dès le premier tour de la compétition.

Lors des qualifications de la Coupe d’Afrique des Nations 2013, il marque son premier but en sélection contre le Mozambique.

Interview du Titi d'Or, le 28 août 2007

Cette interview a été réalisée fin août 2007, par Nyto de l’Association des Titis du PSG après la remise du trophée.

Barrada ne veut pas en rester là !

Quel est ton parcours footballistique ? J’ai commencé le football à l’âge de 6 ans au sein du club de Provins jusqu’à 12 ans. Ensuite j’ai joué en 13 ans DH à Moissy. J’ai intégré par la suite les 14 ans Fédéraux de Brétigny-sur-Orge. Je suis revenu à Moissy où j’ai joué en 15 ans DSR, puis 18 ans DSR et enfin en CFA la saison passée. J’ai joué 12-13 matches pour 3 buts inscrits. J’ai donc signé au PSG un contrat de 2 ans en tant que stagiaire-pro.

Comment as-tu été recruté par le PSG ? J’ai fait une belle prestation lors de Moissy-PSG en avril dernier. Nous avions battu le PSG 2-1 et j’avais marqué le but de la victoire de mon équipe. J’avais sû les mois précédents que le PSG me suivait déjà... J’avais d’ailleurs déjà remarqué à 3 ou 4 reprises que Jean-Paul Arbol, le recruteur du PSG, était dans les tribunes. A vrai dire, je ne m’en suis jamais trop occupé... A cette même période, Le Mans et Guingamp étaient aussi intéressés... J’avais même eu un coup de téléphone du RC Lens.

Pourquoi n’as-tu jamais fréquenté un CFA d’un club pro ? Tout simplement par manque de chance ! De 13 ans à 18 ans, je n’ai pas arrêté de faire des essais un peu partout... J’ai fait deux fois une semaine à Rennes, un jour à Lille, un autre à Strasbourg, encore un à Troyes, puis un autre stage à Auxerre... Et j’en passe ! Cela n’a jamais marché... Je pense que physiquement je n’étais pas là, trop petit peut-être !

J’ai même été retenu pour participer aux derniers tests de sélection à l’INF Clairefontaine, mais je me suis blessé deux jours avant...

"J’ai signé au PSG le jour de mes 18 ans..."

Jusqu’au jour où tu as signé au PSG... En juin dernier, j’étais encore en contact avec Le Mans, le PSG et deux clubs anglais... Un "sous-agent" s’occupe de mes intérêts, c’est une personne de confiance qui me connaît depuis petit. J’ai donc opté pour le PSG, mais après avoir donné mon accord pour le PSG, j’ai un peu douté, j’ai eu peur de faire le mauvais choix...
Toutefois, Bertrand Reuzeau m’a convaincu qu’il s’agissait d’un club intéressant. Beaucoup de jeunes y ont signé pros récemment, ce qui m’a démontré que le CFA était très bon, d’un niveau très relevé.

Le hasard a fait que j’ai signé le 19 juin dernier, jour de mes 18 ans ! Quel cadeau d’anniversaire !!! Mon frère m’avait accompagné, ce fut une immense joie pour ma famille. C’est une belle récompense pour tout mon travail accompli... J’ai repensé à toute ma jeunesse sur les terrains de football, à toute ma saison dernière, bref j’étais super fier !

Quels sont tes objectifs personnels ? Déjà de gagner ma place en CFA, devenir un titulaire indiscutable... Pour cela, je me dois de continuer à bien travailler aux entraînements. Ensuite, j’espère intégrer régulièrement les entraînements parmi les pros. Et bien évidemment, j’espère signer pro au PSG !

Tu as joué pour la 1ère fois en CFA la saison passée à l’âge de 17 ans ; pas trop peur ? Comme je disais précédemment, j’ai joué un peu plus de dix matches et inscrit trois buts... D’ailleurs la plupart de mes ex-coéquipiers étaient nés en 1975 ou 1976... Lorsqu’ils ont sû mon âge, ils n’en sont pas revenus...(rires) Je suis devenu le chouchou du public local, le minot du club ! Je suis toujours leur parcours, et eux suivent le mien... Je dois beaucoup à ce club car ils ont osé me lancer à un niveau où le physique prime...

Les habitants de ta ville savent-ils que tu joues au PSG ? Une semaine après ma signature, le journal "Le Parisien" édition du 77 a réalisé un article sur moi. Depuis tous les gens de mon quartier m’ont félicité, on me reconnaît dès que je vais en ville ou au supermarché...

Qu’éprouves-tu lorsque tu fais un entraînement avec les Pauleta, Rothen, Landreau sous la coupe de Paul Le Guen ? C’est un "truc de ouf" ! J’ai déjà participé à trois entraînements... A chaque fois j’ai refait les entraînements 4 ou 5 fois dans ma tête ! Franchement, ce n’est que du plaisir, un véritable kif ! Paul Le Guen m’a d’ailleurs demandé mon mois et ma date de naissance... Je découvre au fil du temps les joueurs pros. Sammy Traoré, Bernard Mendy, Fabrice Pancrate et Grégory Bourillon sont vraiment proches des jeunes. Je suis à chaque fois concentré à 200% !!! Le but de tous les joueurs est de séduire Paul Le Guen et ses adjoints. Pour cela, il faut être au top physiquement et surtout faire des choix intelligents car le jeu va dix fois plus vite...

Bonne intégration alors ? Oui tout à fait... Nous avons un très bon groupe, avec une bone cohésion on s’entend tous bien...

Quels sont les principaux changements vis-à-vis de tes anciens clubs ? Le nombre d’entraînements ! Je suis passé de 3 séances à 7 par semaine... L’enjeu est également différent : je ne sais pas comment l’exprimer, mais lorsqu’on perd avec le maillot du PSG sur les épaules, c’est une toute autre sensation que lorsque j’avais celui de Moissy... Sinon, les installations sont irréprochables... La piste d’athlétisme, les terrains synthétiques, les terrains en herbe, la proximité de la forêt... De plus, nous pouvons prendre nos repas au CFA... Nous avons eu aussi chacun un sac de sport avec des affaires du club pour la saison. 3 maillots d’entraînement, 3 paires de chaussettes, 3 shorts, 3 sweats, 3 tee-shirts, un survêtement, une parka, des crampons, des vissés, des moulés, des stabilisés... On se doit de porter du Nike, comme lors de nos entraînements où les tenues sont imposées. Seuls les joueurs ayant un autre équipementier comme sponsor, peuvent porter d’autres marques de chaussures...

Ton approche de la compétition est-elle différente de l’année dernière ? Oui et non... Comme j’ai doublé mon nombre d’entrainements, dois encore faire plus attention à l’extra-football... Je dois bien manger, bien dormir et surtout bien écouter mon corps... Il ne faut pas faire n’importe quoi. Il y a deux fois plus d’efforts à faire !

Cela fait deux mois que tu joues au PSG, quels en sont les avantages et inconvénients ? Sincèrement, je ne me pose pas trop ces questions...
J’ai signé pour deux ans ici, maintenant je n’ai plus le choix, je ne peux plus revenir en arrière.
Je suis au PSG, et si je ne réussis pas ici, je sais que d’être passé par le PSG sera une garanti pour mes futurs club...
La formation est bonne, ça c’est positif !

Peux-tu nous définir ton jeu ? Avant toute chose, je ne suis pas parfait ! Et loin de ça ! (rires) Je dois travailler mon jeu de tête, ma vitesse, et surtout enlever cette pression en moi... Je n’ai vraiment pas confiance en moi et encore moins lorsqu’un coach me crie dessus..

Comment s’est passée la préparation d’avant-saison ? Très difficile... Surtout les footings ! Les Vamévals* sur la piste d’athlétisme furent terribles...
*Evaluation de la consommation maximale d’oxygène (VO2max) et la vitesse aérobie maximale (VMA).

Que représente le football à tes yeux ? C’est toute ma vie ! C’est un "truc" que je fais depuis tout petit...

Quels sont tes loisirs en dehors du foot ? J’ai pris un appartement en compagnie de mon frère non-loin du camp des Loges. J’aime donc faire les courses, aller au cinéma, jouer à la Playstation, surfer sur internet, regarder la télévision, mais je me repose surtout entre les entraînements...

Si tu devais aller sur une île déserte et y emmener trois choses, quelle seraient-elles ? Déjà, ma destination serait l’ïle de Ré... J’y suis allé en vacances l’année dernière ! J’y emmènerais un ballon, mes crampons et... ma voiture...

Redevenons un peu plus sérieux... Défaite méritée au Stade Bordelais samedi dernier ? Oulaaah... Nous n’avons pas sû mettre du rythme, aucun déplacement, bref pas de belles phases de jeu... Personnellement, je ne pense pas avoir les capacités pour évoluer en milieu récupérateur, cela reste mon avis de joueur... L’entraîneur estime que c’est un bien pour l’équipe, j’accepte sa décision.

Samedi, vous recevez Anglet, leader invaincu... Qu’en sera-t’il ? Dès ce matin, lorsque j’ai enfilé mes crampons, je me suis dire qu’il fallait faire une excellent semaine d’entraînement pour être au point samedi. On se doit de faire une très dure préparation pour être au top. On ne saît rien de spécial sur eux, seulement qu’ils ont gagné trois matches...

Que penses-tu des Titis du PSG ? Très bon site ! Il est suivi par beaucoup de gens, les habitants de mon quartier suivent mon parcours à travers "Les Titis du PSG". De plus, cela permet d’en connaître un peu plus sur mes coéquipiers...

Je te laisse le mot de la fin... J’ai froid, j’ai faim, je veux aller manger ! (rires) Non, sérieusement j’espère que l’on va gagner samedi, tout en faisant une belle prestation en tant que milieu offensif...

Son "11-type" de tous les temps

Palmarès

Maroc olympique
Championnat d'Afrique des nations des moins de 23 ans - Finaliste en 2011

Distinctions personnelles
Meilleur espoir du centre de formation du Paris Saint-Germain - Titi d'Or 2007
Meilleur joueur marocain en Liga en 2011
Meilleur buteur du Championnat d'Afrique des nations des moins de 23 ans en 2011
Meilleur jeune espoir Marocain de l’année 2011.
Ex-meilleur Titi du PSG de l'année 2011

Nos partenaires

Soutenez l'Association

Rejoignez-nous !

Retrouvez toute l'actualité
des Titis sur le site officiel : www.lestitisdupsg.fr